A lire

Couveerture du livre L'avenir en perspective de Jacques Carles et michel Granger

Abonnez-vous à l'infolettre pour être informé de la parution

Infolettre

11 milliards d'humains en vue

population en 2100
 Il y a 50.000 ans la population humaine ne dépassait pas le million. Avec l’invention de l’agriculture, il y 10.000 ans, les hommes se multiplient. Ils sont environ 250 millions au début de l’ère chrétienne et la population restera à ce niveau pendant des siècles. Au tournant du premier millénaire, commence une timide croissance de la population. Les 500 millions d’habitants sont atteint au 17ème siècle. S’enclenche alors une croissance exponentielle. Le premier milliard d’être humains est atteint en 1800. Un peu plus de 100 ans après le deuxième milliard est enregistré vers 1925. Le quatrième arrive en une cinquantaine d’années, en 1975. Le 6ème milliard est atteint en moins de 25 ans, avant l’an 2000, le seuil du 7ème milliard d’humains est franchi en moins de 11 ans, en 2011. Selon les Nations-Unis en 2050 la terre comptera 10 milliards d’habitants et la population mondiale devrait atteindre son apogée à environ 11 milliards d’habitants d’ici la fin du siècle.

 pic population sur terre

 Si la croissance de la population humaine est spectaculaire, sa décroissance risque de l’être tout autant comme nous le verrons au chapitre 9, tant la baisse de la natalité semble quasiment irréversible. L’évolution des modes de vie et les changements profonds des mentalités y concourent tout comme la baisse de la fertilité biologique de l’espèce humaine.

En Europe le nombre d’enfants par femme est tombé en moyenne de 2,7 en 1950 à 1,6 en 2015. Dans certains pays européens, il est même très en deçà comme la Pologne ou la Grèce où il est de 1,3. En Asie, ce taux était de 5,8 en 1950, il n’est plus que de 2,1 en 2015 et devrait passer sous la barre des 2 dans les années qui viennent.

 

En Amérique du Nord, de 3,3 enfants par femme en 1950, on est passé à 1,9 en 2015. En Amérique latine, la chute est tout aussi spectaculaire, le ratio passe de 5,9 en 1950 à 2,0 en 2015. Seule l’Afrique connaît encore un taux de reproduction élevé mais ce taux est en décroissance rapide : 6,6 en 1950 et 4,4 aujourd’hui.

En considérant le taux net de reproduction, le nombre de filles survivantes par femme, il est clair qu’après le boom démographique que nous vivons, la population humaine se prépare à la chute.

 
Taux de reproduction net
(nombre de filles survivantes par femme)

 source ONU

 

Cette chute globale ne sera pas tout de suite perceptible car si certains pays ont commencé leur chute d’autres sont encore en pleine ascension. Ce sont les déséquilibres qui occuperont le devant de la scène avec tous les risques de conflits et de drames que cela implique.

Selon les prévisions des Nations-Unies, à la fin du siècle, la France deviendra le pays le plus peuplé d’Europe avec 74 millions d’habitants. Par contre, sauf immigration massive, le continent européen dans son ensemble aura perdu presque 100 millions d’habitants, le Portugal et la Grèce ne compteront plus chacun que 7 millions d’habitants.

La Chine culminera en 2030 avec 1,4 milliards d’habitants puis elle entamera à son tour sa décroissance démographique. L’Inde connaîtra son apogée vers 2060 avec 1,7 milliards d’habitants.

A l’inverse en Afrique, le Nigéria devrait approcher les 700 millions d’habitants à la fin du siècle, il aura alors deux fois la population des Etats-Unis. L’Egypte pèsera près de 200 millions habitants et l’Algérie plus de 60 millions.

A propos

Animé par Jacques Carles et Michel Granger, tous deux ingénieurs et « Philosophiae Doctor » de l’Université de Montréal, ce site se propose de collecter les nombreux signaux faibles qui annoncent déjà ce que sera demain et d'analyser les grandes forces qui sont à l’œuvre en ce début de 21ème siècle. L'objectif n'est cependant pas de prévoir ce que sera l’avenir mais plus modestement d’inciter à la réflexion pour agir collectivement et maitriser notre futur au lieu de le subir.


Futuroscopie.org

Contact

Pour nous faire part de vos commentaires, de vos suggestions, de vos critiques remarques ou encore pour nous proposer un texte pour publication, contactez nous :

contact@futuroscopie.org