Matières premières: vers la pénurie?

En 1900, l’humanité consommait 7 gigatonnes de matières premières [1]. Actuellement nous en utilisons 12 fois plus et nous extrayons quelque 85 gigatonnes de la planète. Les pays les plus riches consomment encore en moyenne dix fois plus de matières chaque année que les pays les plus pauvres : entre 20 et 25 tonnes par an et par habitant en Europe et en Amérique du Nord, 14 en Chine, 13 au Brésil, 9 à 10 en Amérique latine et 3 en Afrique.

Selon une étude2 dirigée par Alicia Bárcena Ibarra, dans le cadre du programme des Nations-Unies pour l’environnement, si le monde continue à fournir des logements, du transport, de la nourriture, de l'énergie et de l'eau au même rythme qu'actuellement, les dix milliards d'habitants de la planète Terre auront besoin de 180 milliards de tonnes de matières premières chaque année à l'horizon 2050 afin de pouvoir 
satisfaire la demande.


Consommation mondiale de matières premières [2]
en gigatonnes

 

L'accélération de la consommation mondiale des matières premières à partir des années 2000 résulte du décollage économique des pays émergents, comme la Chine, qui connaissent des transformations industrielles et urbaines nécessitant des quantités de fer, d'acier, de ciment, d'énergie et de matériaux de construction sans précédent.

"Le rythme alarmant auquel les matériaux sont extraits a d'ores et déjà un impact important sur la santé humaine et sur la qualité de vie des peuples", affirme Alicia Bárcena Ibarra qui conclut dans son rapport que « les modes de production et de consommation actuels ne sont pas durables ».

____________________________________________________-

[1] énergie fossiles, minerais métalliques et minéraux industriels, biomasse, matières premières de construction (hors celles provenant de la biomasse)
[2] source des données : United Nations Environment Program  (International Panel Ressources)

A propos

Animé par Jacques Carles et Michel Granger, tous deux ingénieurs et « Philosophiae Doctor » de l’Université de Montréal, ce site se propose de collecter les nombreux signaux faibles qui annoncent déjà ce que sera demain et d'analyser les grandes forces qui sont à l’œuvre en ce début de 21ème siècle. L'objectif n'est cependant pas de prévoir ce que sera l’avenir mais plus modestement d’inciter à la réflexion pour agir collectivement et maitriser notre futur au lieu de le subir.


Futuroscopie.org

Contact

Pour nous faire part de vos commentaires, de vos suggestions, de vos critiques remarques ou encore pour nous proposer un texte pour publication, contactez nous :

contact@futuroscopie.org