La mutation de l’enseignement supérieur

Selon l’UNESCO, il y aurait  environ 200 millions d’étudiants dans le monde, soit 2 fois plus qu’en l’an 2000 et ce chiffre devrait encore doubler dans les 20 ans à venir.
La Chine compte 45 millions d’étudiants, l’Inde en recense 35 millions. Quelque 20 millions se trouvent en Amérique latine, 19 millions aux Etats-Unis et 16 millions en Europe (Russie comprise). Malgré une croissance plus forte que partout ailleurs, l’Afrique n’héberge encore que guère plus de 8 millions d’étudiants. Elle affiche ainsi le plus faible taux d’accès à l’enseignement supérieur du monde : moins de 10%. Ce chiffre masque cependant une autre réalité : les étudiants africains sont nombreux à étudier sur d’autres continents et à y acquérir de prestigieux diplômes.

A signaler le cas particulier de la Turquie qui a doublé ses effectifs d’étudiants en 5 ans. Avec de 8 millions inscrits dans les établissements universitaires publics ou privés, les étudiants turcs sont aujourd’hui plus nombreux que ceux de la Russie (7 millions). Cette augmentation s’explique par la forte croissance économique et démographique de la Turquie et par des facteurs socioculturels qui font de l’éducation une des priorités des familles turques. Par ailleurs le gouvernement d’Ankara encourage la venue d’étudiants du monde turcophone qui s’étend jusqu’aux confins de la Mongolie et au nord de la Chine d'où les premières tribus turques sont originaires. Une aire culturelle et linguistique qui s'étend le long d'un immense arc d'une dizaine de milliers de kilomètres de long, abritant une population de 200 millions de personnes sans compter l'Allemagne ou à la France, où quelque trois millions d'émigrés turcs se sont installés depuis la seconde guerre mondiale
A cheval sur deux continents, la Turquie accueille par ailleurs favorablement les groupes privés dont l’offre d’enseignement se calque sur le modèle occidental.
Actuellement, la majorité des étudiants se trouvent dans les pays émergents, principalement en Asie, alors qu’il y a 30 ans, ils se concentraient principalement dans les pays riches.

Si l’enseignement supérieur était une entreprise elle aurait un chiffre d’affaires de l’ordre de 2.000 milliards de dollars soit 4 fois plus que l’américaine Walmart, la plus grande entreprise mondiale, et 6 fois plus que le groupe énergétique chinois State Grid qui occupe la seconde position du classement des firmes planétaires.

 

A propos

Animé par Jacques Carles et Michel Granger, tous deux ingénieurs et « Philosophiae Doctor » de l’Université de Montréal, ce site se propose de collecter les nombreux signaux faibles qui annoncent déjà ce que sera demain et d'analyser les grandes forces qui sont à l’œuvre en ce début de 21ème siècle. L'objectif n'est cependant pas de prévoir ce que sera l’avenir mais plus modestement d’inciter à la réflexion pour agir collectivement et maitriser notre futur au lieu de le subir.


Futuroscopie.org

Contact

Pour nous faire part de vos commentaires, de vos suggestions, de vos critiques remarques ou encore pour nous proposer un texte pour publication, contactez nous :

contact@futuroscopie.org