A lire

Couveerture du livre L'avenir en perspective de Jacques Carles et michel Granger

Abonnez-vous à l'infolettre pour être informé de la parution. Voir ci-dessous.

Infolettre

L’énergie solaire : le futur de l’Afrique

 La majeure partie de l’Afrique compte environ 325 jours de fort ensoleillement par an. Selon sa localisation,  chaque km2 de terre africaine reçoit annuellement en énergie solaire l’équivalent de 1 à 1,5 millions de barils de pétrole.  Une surface carrée de 500 km de coté le Sahara, équipée de panneaux solaire suffirait à alimenter la planète entière en électricité. Compte-tenu des enjeux économiques et environnementaux la plupart des pays d’Afrique ont fait de l’électricité leur priorité. 

Au Maroc, dans la ville de Ouarzazate, la centrale Noor, lancée par le roi MohammedV, est la plus grande centrale solaire thermodynamique du monde. À perte de vue, quelque 500.000 miroirs cylindriques installés sur une surface de 450 hectares collectent les rayons du soleil et les concentrent sur un ensemble chaudière-turbines qui transforme l’énergie thermique en électricité (580 MW).

 Vue partielle de la centrale de Noor Ouarzazate
(source : MASEN : Moroccan Agency For Solar Energy)

Le problème du solaire est son intermittence. Il faut donc des systèmes capables de stocker l’énergie excédentaire produite le jour pour la restituer la nuit ou lorsque le soleil est absent. La technologie des centrales solaires thermodynamiques le permet mais elle requiert de lourds investissements et génèrent des coûts de fonctionnement relativement élevés.  Une autre solution consiste à utiliser des batteries accumulatrices mais les batteries également coûtent cher et leur durée de vie est limitée. Ces inconvénients  freinent encore le développement du solaire à grande échelle.  Toutefois la technologie évolue vite et de nouvelles avancées devraient permettent à brève échéance de développer l’usage du solaire dans des conditions économiques très satisfaisantes. La société française Energiestro a ainsi mis au point un système à base des volant d’inertie en béton (VOSS) qui tournent à grande vitesse pour stocker l’énergie sous forme cinétique. L’énorme avantage de VOSS est sa durée de vie quasi illimitée comparé à celle des batteries et son faible coût . Le problème du stockage de l’énergie étant en passe d’être résolu et le prix des panneaux photovoltaïques ne cessant de baisser, l’énergie solaire devient pour l’Afrique un des atouts majeurs pour son développement.

Déjà, depuis quelques années, le concept de mini-réseaux solaire encore appelés mini-grid connaît un réel succès et apporte la fée électricité jusque dans les villages les plus reculés.. L’énergie électrique produite localement rend possible des projets de cultures maraichères, de pisciculture, d'artisanat, de services ou d'industrie.  Au Mali, Korayé Kurumba, une filiale d’EDF, vient d’équiper en mini-réseaux une vingtaine de villages, soit environ 100.000 habitants. Au Nigéria,  Schneider Electric développe également une toile solaire  avec des points alimentant chacun  jusqu’à 10.000 personnes. A Bokhol, dans le nord du Sénégal, la Senelec (Société nationale de l’électricité au Sénégal) vient de mettre en service Senergy 2, la plus grande centrale solaire d'Afrique de l'Ouest avec 75.000 panneaux photovoltaïques pour une  puissance de 20 mégawatts. L'Agence Internationale de l'Énergie (AIE) estime que dès 2030 le solaire représentera 14 % de la puissance installée en Afrique et dépassera les 50% en 2050.

A propos

Animé par Jacques Carles et Michel Granger, tous deux ingénieurs et « Philosophiae Doctor » de l’Université de Montréal, ce site se propose de collecter les nombreux signaux faibles qui annoncent déjà ce que sera demain et d'analyser les grandes forces qui sont à l’œuvre en ce début de 21ème siècle. L'objectif n'est cependant pas de prévoir ce que sera l’avenir mais plus modestement d’inciter à la réflexion pour agir collectivement et maitriser notre futur au lieu de le subir.


Futuroscopie.org

Contact

Pour nous faire part de vos commentaires, de vos suggestions, de vos critiques remarques ou encore pour nous proposer un texte pour publication, contactez nous :

contact@futuroscopie.org