flash :

 Mission InSight : le lancement avec la fusée Atlas V s'est déroulé comme prévu le 5 mai 2018 depuis la base californienne de Vandenberg. Le voyage d'environ 485 millions de kilomètres devrait durer 6 mois pour une arrivée le 26 novembre 2018. L'astromobile qui sera déposé sur Mars aura pour objectif d'étudier le sous-sol profond de Mars, sa température et les vibrations grâce à un sismographe conçu par le CNES.

De la guerre froide à la coopération

la navette spatiale Atlantis s'amarre à la station orbitale russe Mir la navette spatiale Atlantis s'amarre à la station orbitale russe Mir 

Lancé le 4 octobre 1957 par l’Union Soviétique, Spoutnik est le premier engin placé en orbite autour de la Terre. C’est le début de l'ère spatiale. C’est aussi un coup de tonnerre pour les américains, d’autant que, peu de temps après, les soviétiques lancent un premier satellite habité et que le russe Gagarine devient le premier cosmonaute de l’histoire.
Dès sa prise de fonction en 1961, le Président des Etats-Unis, John Fitzgerald Kennedy, va réagir aux coups d’éclat des Russes. Il lance un vaste programme spatial, galvanise ses concitoyens et fait une promesse : le premier homme à fouler le sol lunaire sera américain. Kennedy sera assassiné en 1963, mais ses successeurs Lyndon Johnson puis Richard Nixon maintiendront l’objectif et en 1969, l’américain Neil Armstrong sera le premier homme à poser le pied sur la Lune.

Depuis, des sondes spatiales soviétiques et chinoises ont aussi atterri en douceur sur le satellite terrestre. Des engins automatisés ont roulé sur le sol martien. Des dizaines de sondes sont partis aux confins de l’Univers. Plus de 500 hommes et femmes d’une trentaine de pays ont voyagé dans l’espace. Les images de notre petite planète bleue qu’ils nous ont envoyées ont fait prendre conscience à l’homme que la terre était son seul habitat et qu’elle devait être protégée. Ces explorateurs de l’espace, qui ont créée l'Association des explorateurs de l'espace (ASE), "démontrent la capacité des hommes à pouvoir se rassembler, avec leurs grandes différences culturelles, pour mener à bien des tâches complexes et dangereuses" résume, lors de leur 30ème congrès tenu en 2017 à Toulouse, Jean-Loup Chrétien, le premier astronaute Français à être allé dans l'espace en 1982.

A ses débuts la finalité de l’aventure spatiale n’était cependant pas de faire progresser la science ni s’assouvir la soif de connaissance des hommes. L’enjeu était géopolitique. Dans un contexte de guerre froide, Russe et Américains s’affrontaient pour le leadership mondial. Il s’agissait de démontrer lequel des deux systèmes, le capitalisme ou le communisme, était le plus performant. Les missions spatiales avaient d’abord un objectif de communication pour ne pas dire de propagande. Cette époque est révolue. Avant même la chute du régime communiste, les Américains et les Russes ont amorcé une ère de coopération. Le 18 juillet 1975, le vaisseau américain Apollo et le vaisseau russe Soyouz se donnaient rendez-vous dans l’espace pour permettre la poignée de main historique entre l’astronaute Thomas Stafford et le cosmonaute Alexis Leonov. Après s’être affrontés pendant plus de dix ans Américains et Russes parvenaient à tourner la page et à travailler ensemble. Quelques années plus tard, Américains et Russes entameront une coopération plus approfondie avec Mir, la première station spatiale de l’histoire.

 

A propos

Animé par Jacques Carles et Michel Granger, tous deux ingénieurs et « Philosophiae Doctor » de l’Université de Montréal, ce site se propose de collecter les nombreux signaux faibles qui annoncent déjà ce que sera demain et d'analyser les grandes forces qui sont à l’œuvre en ce début de 21ème siècle. L'objectif n'est cependant pas de prévoir ce que sera l’avenir mais plus modestement d’inciter à la réflexion pour agir collectivement et maitriser notre futur au lieu de le subir.


Futuroscopie.org

Contact

Pour nous faire part de vos commentaires, de vos suggestions, de vos critiques remarques ou encore pour nous proposer un texte pour publication, contactez nous :

contact@futuroscopie.org