Le déclin de la voiture individuelle

Car2go/Daimler

L’arrivée des véhicules électriques va également induire des changements sociétaux important. En particulier la voiture, propriété d’une seule personne, pourrait bien passer de mode et ne plus être un signe de statut social.
Aujourd’hui la voiture individuelle est utilisée en moyenne une heure par jour. Elle est donc inactive 95% de son temps ce qui est une aberration économique justifiée uniquement par l’absence de solution alternative satisfaisante pour répondre aux besoins de mobilité des citoyens. D’autres approches plus rationnelles, fondée sur le service et les fonctionnalités, apparaissent comme les véhicules partagés en copropriétés ou la location en libre service.

Cette tendance vers la mobilité partagée ne pourra que s’accentuer avec les véhicules autonomes « intelligents » sans chauffeur. Les emplacements des bornes de rechargement seront alors rationnalisés pour prendre en compte cette évolution et constituer un réseau de service le long des axes routiers et à proximité des lieux d’activité.

A propos

Animé par Jacques Carles et Michel Granger, tous deux ingénieurs et « Philosophiae Doctor » de l’Université de Montréal, ce site se propose de collecter les nombreux signaux faibles qui annoncent déjà ce que sera demain et d'analyser les grandes forces qui sont à l’œuvre en ce début de 21ème siècle. L'objectif n'est cependant pas de prévoir ce que sera l’avenir mais plus modestement d’inciter à la réflexion pour agir collectivement et maitriser notre futur au lieu de le subir.


Futuroscopie.org

Contact

Pour nous faire part de vos commentaires, de vos suggestions, de vos critiques remarques ou encore pour nous proposer un texte pour publication, contactez nous :

contact@futuroscopie.org