Abonnement Infolettre gratuit

L'économie basée sur les ressources

Le Venus Project propose un concept original d'économie basée sur les ressources (EBR). Pierre-Alexandre Ponant, Président en France du Mouvement pour une Economie Basée sur les Ressources.

Il s'agit d'un plan d'action scientifique pour parvenir à une civilisation soutenable qui replace l'environnement et l'humain au cœur de notre système. Ce modèle a été créé par un véritable génie et Léonard de Vinci moderne, Jacque Fresco. Il offre une vision alternative qui n'a encore jamais été proposée dans aucun système politique, économique ou social qu'il soit passé, ou existant. Avec plus de 250 Millions de vues sur le site internet et les documentaires, et plus de 310 000 likes sur Facebook, les solutions qu'offre The Venus Project connaissent un enthousiasme grandissant. Nous vivons dans une société extrêmement mal gérée, par des politiciens incompétents et parfois corrompus, et notre modèle d'Économie Basée sur les Profits arrive en fin de vie. Nous détruisons notre environnement et nous pillons les ressources terrestres au delà de leurs capacités de renouvellement. Plus de 60% des espèces animales ont disparus en 44 ans. Il y aura bientôt plus de plastique dans les océans que de poissons. Nous sommes menacés par le réchauffement climatique. La famine, les guerres, les maladies, l'esclavage moderne, l'accès à l'eau potable sont encore un problème sur cette planète où plus de 1,2 milliards d'habitants vivent avec moins de 1,25 $ par jour. Pendant ce temps, en 2017 les 1% des plus riches ont capté 82% de la richesse créée. Le chômage technologique se développe à vitesse exponentielle. Nos villes sont très mal organisées, polluées, embouteillées, et gaspillent plus de 75% de l'énergie mondiale.

Au delà des considérations écologiques

La vie des gens s'est vidée de sens. Des emplois répétitifs, fatigants, mal payés, inintéressants ou stressants sont le fardeau quotidien de beaucoup de nos concitoyens. En 2030, on estime que 30% des emplois actuels auront disparu au profit des robots et de l'automatisation. Ce chiffre atteindra 64% en 2050 (4). Comment les gens pourront-ils vivre s'ils n'ont plus de salaire et que le modèle actuel n'est pas entièrement repensé? Nous pourrions vivre des vies pleines de liberté et de sens, mais au lieu d'utiliser la technologie pour nous aider à gagner du temps libre, nous avons peur de perdre nos emplois au profit des robots. Pourtant, le temps de travail ne diminue pas et l'âge de la retraite recule .

 

 


Les propositions

Une Économie Basée sur les Ressources souhaite libérer l'homme de l'obligation de travailler tout en inversant le cycle de destruction de l'environnement. Pour cela, elle utilise la technologie et la science afin de rendre disponibles, gratuitement, et à tous les ressources, les biens et les services permettant de vivre avec un haut niveau de vie. Elle s'appuie sur l'automatisation de la production et la logistique, la conception de villes énergétiquement efficaces, le développement d'énergies renouvelables, de soins médicaux universels, d'une éducation plus pertinente et d'un nouveau système d'incitation basée sur les préoccupations sociales et environnementales. 97% des métiers sont aujourd'hui inules, et disparaîtront ou seront automatisables. 

La Transition vers une EBR 

Première phase

Une Économie semi-coopérative L'EBR souhaite donner l'accès gratuit aux gens aux ressources de base pour ne pas avoir l'obligation de travailler pour gagner un salaire (alimentation, logement, et transport, éducation) dans des villes mieux organisées, avec une gestion scientifique des ressources. Bien que cela puisse paraître utopique, il n'en est rien, puisque nous avons déjà toutes les connaissances et la technologie pour cela. Ce système nous coûtera en réalité beaucoup moins cher que la gestion chaotique actuelle.  

Deuxième Phase : Une Économie d'Abondance

Qu'est ce que l'abondance? C'est un concept qui s'oppose à la rareté ou au rationnement des ressources dans l'économie actuelle. Si par exemple vous vivez sur une île avec quelques habitants et que cette île est recouverte de dizaines de milliers d'orangers, alors une orange ne coûtera absolument rien. Pourquoi? Parce que si quelqu'un cherchait à vous la vendre, vous n'auriez qu'à tendre la main pour aller en chercher une sur l'arbre d'à côté. C'est le concept d'Abondan- ce. Aujourd'hui les choses ont un prix parce qu'elles subissent la loi de l'offre et de la demande. Dans la société de demain, hautement technologique, l'automatisation et la création en masse à faibles coûts de biens et de service permettra de parvenir à cette abondance. Il n'y aura ainsi plus besoin de système monétaire, et celui-ci disparaîtra progressivement pour tous les biens et services ayant atteints ce stade d'Abondance.

Une vie qui permet d'atteindre son plus haut potentiel

Une fois que la réponse à tous les besoins et services fondamentaux de l'humain est assurée, il se retrouve libre de pouvoir mener une existence pleine de sens qui lui permettra d'atteindre son plus haut potentiel. Les gens auront plus de temps pour pouvoir se consacrer à leur famille, aux loisirs, aux vacances, au développement personnel. Mais aussi plus de temps pour s'occuper à des métiers qui les passionnent et qui font du sens. 

 

 

Pierre-Alexandre Ponant,
Président du Mouvement pour une Economie Basée sur les Ressources

A propos

Futuroscopie se propose de collecter les nombreux signaux faibles qui annoncent déjà ce que sera demain et d'analyser les grandes forces qui sont à l’œuvre en ce début de 21ème siècle. L'objectif n'est cependant pas de prévoir ce que sera l’avenir mais plus modestement d’inciter à la réflexion pour agir collectivement et maitriser notre futur au lieu de le subir. Les contributions pertinentes sont les bienvenues.


Nous écrire : contact@futuroscopie.org

Contact

Pour nous faire part de vos commentaires, de vos suggestions, de vos critiques remarques ou encore pour nous proposer un texte pour publication, contactez nous :

contact@futuroscopie.org