Abonnement Infolettre gratuit

Virtuel et réel s’interpénètrent

 La réalité virtuelle permet de plonger une personne dans un monde artificiel créé numériquement. Avec un casque de vision et éventuellement des accessoires annexes munis de capteurs sensoriels pour simuler le toucher, l’odorat ou encore le goût, la personne peut interagir avec ce monde virtuel. La réalité augmentée permet quant à elle de superposer au réel une couche d’information ou d’effets digitaux. Bien que différentes, ces technologies ont un point commun : elles mélangent le monde digital et le monde physique. D’abord utilisées pour des applications récréatives, la réalité virtuelle offre à présent des applications dans la sphère professionnelle : ingénierie, immobilier, formation, marketing, etc.

A l’hôpital, équipé de lunettes Hololens conçues pour la réalité augmentée, le chirurgien peut positionner dans son champ visuel un modèle virtuel du patient avec les indications clés pour implanter correctement une prothèse : épaisseur des tissus, emplacement des os et des vaisseaux, etc. Ce type d’outil est très appréciable pour les prothèses délicates comme celles de l’épaule ou de la hanche.

Au musée, le visiteur équipé de lunettes de réalité augmentée peut avoir accès à des commentaires et des informations spécifiques en fonction de l’œuvre qu’il admire. Un touriste peut voir la traduction dans sa langue de l’affiche qu’il regarde ou l’adresse d’un bon restaurant aux alentours en fonction de sa géolocalisation. Dans le même esprit, lors de l’élection présidentielle française de 2018, un candidat s’est déjà fait remarquer en animant simultanément plusieurs réunions politiques dans des lieux différents avec son hologramme virtuel.

D’ici 10 ans, la moitié des actifs seront des télétravailleurs. Dans ce monde futur, l’entreprise est en grande partie dématérialisée et les collaborateurs ne sont plus obligés de se déplacer pour aller travailler. Ils peuvent alors gérer non seulement les tâches qu’ils doivent accomplir mais aussi leur carrière indépendamment de contraintes géographiques. Au-delà des micros, des caméras, des écrans interactifs flottants dans l’espace et des casques de réalité virtuelle, de nouveaux outils collaboratifs permettent aux personnes d’être immergées dans un monde où réel et virtuel s’interpénètrent.

Magic Leap, une startup américaine soutenue par Google, propose un système permettant de tenir des visioconférences où chaque participant est virtuellement présent. Facebook développe un ensemble bureautique où les personnes peuvent interagir entre elles comme si elles étaient dans le même lieu, face à face ou collaborant à une même tâche. Pour une immersion encore plus réaliste, les équipe de Mark Zuckerberg prévoient un traitement de l’audio particulièrement révolutionnaire : non seulement l’acoustique sera configurée en fonction de l’environnement souhaité mais le son perçue sera personnalisé en fonction de l’analyse par le système des oreilles de chacun.
extrait de l'Apogée, L'Avenir en Perspective.

A propos

Futuroscopie se propose de collecter les nombreux signaux faibles qui annoncent déjà ce que sera demain et d'analyser les grandes forces qui sont à l’œuvre en ce début de 21ème siècle. L'objectif n'est cependant pas de prévoir ce que sera l’avenir mais plus modestement d’inciter à la réflexion pour agir collectivement et maitriser notre futur au lieu de le subir. Les contributions pertinentes sont les bienvenues.


Nous écrire : contact@futuroscopie.org

Contact

Pour nous faire part de vos commentaires, de vos suggestions, de vos critiques remarques ou encore pour nous proposer un texte pour publication, contactez nous :

contact@futuroscopie.org